Chagall, Modigliani, Soutine.. Paris pour école, 1905-1940

Jusqu’au 19 octobre 2021
Quand Paris s’appelait « la Ville lumière »
16 mai 2018
Montsouris
4 octobre 2018
Exposition Chagall Modigliani Soutine

Chagall, Modigliani, Soutine.. Paris pour école, 1905-1940 Jusqu’au19 octobre 2021 au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

« Peut-on considérer comme indésirable l’artiste pour qui Paris est la Terre promise, la terre bénie des peintres et des sculpteurs ? » C’est ainsi qu’en 1925 André Warnod (1885-1960) défendait les artistes marginalisés, parce qu’étrangers, au sein du Salon des indépendants.

De cette critique de la xénophobie du milieu de l’art parisien est née l’appellation « École de Paris ». Depuis, la formule désigne paradoxalement la scène constituée dès le début du xxe siècle et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale par des artistes provenant de toute l’Europe, mais aussi d’Amérique, d’Asie et d’Afrique. Ce cosmopolitisme, qui agite les cafés de Montparnasse et anime les ateliers de la Ruche ou de la cité Falguière, est sans précédent dans l’histoire de l’art.

Parmi ces hommes et ces femmes, nombreux sont les juifs venus des métropoles européennes mais aussi des bourgades juives de l’Empire russe, pour renforcer les rangs des académies de la capitale. Tous sont en quête d’émancipation politique, sociale, religieuse… Ils veulent à Paris se confronter à la modernité et devenir en toute liberté des créateurs à part entière.