Le Musée Cognacq-Jay, l’esprit du XVIIIe siècle

Musée Rodin : l’œuvre d’une vie
19 octobre 2018
Demeure de collectionneurs : le Musée Jacquemart-André
19 octobre 2018

Le Musée Cognacq-Jay, l’esprit du XVIIIe siècle

La collection du musée Cognacq-Jay a été léguée par Ernest Cognacq à la Ville de Paris en 1928. D’origine modeste, le couple formé par Ernest Cognacq et son épouse Marie-Louise Jay constitue un remarquable exemple d’ascension sociale liée à l’essor des grands magasins à la fin du XIXe siècle. Parti de rien, le couple bâtira un empire autour de la Samaritaine : révolutionnaires par leurs techniques de vente, philanthropes, les époux Cognacq-Jay seront également d’avides collectionneurs.

Si une partie seulement de leur collection est parvenue jusqu’à nous, elle n’en dresse pas moins un panorama unique des arts du Siècle des Lumières. Au milieu des boiseries et des meubles des plus grands ébénistes de l’époque voisinent les toiles de Chardin, Watteau ou Fragonard avec des œuvres de Guardi, Canaletto ou Tiepolo ou encore des porcelaines de Chine ou de Meissen.. Bien plus que les arts, c’est tout l’esprit du XVIIIe siècle qui se dévoile.