Orangerie, Claude Monet, Nymphéas
Le Musée de l’Orangerie : deux musées en un.
19 octobre 2018
Musée National Jean-Jacques Henner
19 octobre 2018

Musée Nissim de Camondo

Au début du XXe siècle, Moïse de Camondo confie à l’architecte très couru de l’époque, René Sergent, la construction d’un hôtel particulier inspiré du Petit Trianon de Versailles pour abriter ses collections. Edifié entre 1911 et 1914 pour devenir un écrin des fabuleuses collections du banquier, il est cependant parfaitement adapté aux exigences modernes de confort d’une maison du début du XXe siècle et reste le seul témoignage conservé dans son intégrité qui permette de comprendre

le fonctionnement d’une maison particulière de la plaine Monceau. Ses héritiers décimés par les guerres, Moïse de Camondo lègue son hôtel comme ses collections aux Arts Décoratifs avec obligation de tout conserver strictement à l’identique..
Le musée Nissim de Camondo est entièrement consacré à l’art décoratif français de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Y sont présentés quelques-uns des plus beaux meubles et objets du temps de Louis XV et Louis XVI : chaises du salon turc de Madame Elisabeth, sœur de Louis XVI, tapis de la Savonnerie commandé pour la Grande Galerie du Louvre, pièces du service d’argenterie offert par la Grande Catherine à son favori Orloff, secrétaire à rideau d’Oeben…