A l’ombre de Saint-Germain-des-Prés : Saint-Sulpice
18 octobre 2018
Saint Augustin : de la Petite Pologne à l’Europe
18 octobre 2018

Saint André des Arts

Au début du XIIIe siècle, l’érection de la muraille de Philippe-Auguste coupe le domaine de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés en deux parties, créant une nouvelle paroisse à l’abri des remparts : la paroisse Saint-André. Quartier très privilégié, soumis au rayonnement de l’abbaye mais aussi situé idéalement le long de la voie qui permet de rejoindre l’île de la Cité, il attire révolutionnaires, libraires, éditeurs ou magistrats qui y font construire de beaux hôtels particuliers.

Longtemps délaissé, le quartier renaît discrètement, dans l’ombre de Saint-Germain-des-Prés. L’occasion de redécouvrir le Procope, premier café de Paris, les vestiges de la muraille de Philippe-Auguste et les ruelles, parmi les plus célèbres et les plus empruntées du XVIIe siècle, miraculeusement préservées et désertées de nos jours.. pour notre plus grand plaisir.