Montmartre

Visite

1h30 à 3h

Par groupes de 2 à 25 personnes

Promenade dans l’un des quartiers incontournables de la capitale : au cœur de la butte Montmartre. Indissociable de l’image de Paris, il en est pourtant bien différent du reste de la ville avec ses nombreuses maisons, ruelles en escalier, vignes et cabarets.

Cette visite guidée vous conduira de la place des Abbesses à la basilique du Sacré-Cœur, à la découverte d’endroits mythiques comme la place du Tertre ou le Lapin Agile, en passant par les petites ruelles totalement méconnues… Quittez Paris pour Montmartre !

 

Le village de Montmartre

A l’époque gallo-romaine, un temple dédié à Mars (à moins que ce ne soit à Mercure ou aux deux !) est élevé en haut de cette butte de gypse qui lui doit son nom mons martis : le « Mont de Mars ». Ce « mont de Mars » a  pu être réinterprété vers le IXe siècle en « mont des Martyrs », ou mons Martyrum, en effet, victime des persécutions antichrétiennes, saint Denis y fut décapité avec deux autres coreligionnaires, Rustique et Eleuthère. Par la suite, par dérivation populaire, le nom aurait évolué en Mont de « martre », martre signifiant martyr en ancien français.

Un premier hameau se forme dès le VIe siècle mais ce n’est qu’au XIIe siècle que la reine de France, Adélaïde de Savoie, demande à son royal époux, Louis VI, de fonder l’abbaye aux Dames de Montmartre pour les bénédictines venues de Reims. Le territoire de l’abbaye s’étend jusqu’aux Batignolles et leurs revenus sont considérables. L’abbaye est toutefois fermée en 1790, vendue en 1794 et démolie, sauf l’église, qui en reste le seul vestige. 

Créée sous la Révolution, la commune de Montmartre compte 638 habitants en 1806, pour la plupart meuniers et ouvriers qui exploitent le sous-sol de la butte. L’extraction du gypse pour en faire du plâtre est l’une des principales industries.

Mais petit à petit, le village se développe, comme la capitale dont les limites se rapprochent. En 1850, la population atteint les 23 000 habitants mais les Parisiens sont nombreux à venir y passer le dimanche… En dehors des limites de Paris, Montmartre n’est pas soumis à l’octroi : l’alcool y est moins cher que dans Paris. Guinguettes, cabarets, cafés-concerts accueillent à moindre coût les Parisiens en quête de divertissement.

L’anti-Paris

En 1860, Napoléon III et Haussmann décident d’élargir les limites de Paris et englobent les communes des alentours, dont Montmartre. Pourtant, aujourd’hui encore on entend ce refrain « il y a plus de Montmartre à Paris que de Paris à Montmartre »… Car si le plâtre de Montmartre est utilisé en grande quantité pour construire Paris, les Montmartrois font tout pour que l’esprit parisien, lui, ne gagne pas leur « village ».

Sur les hauteurs, longtemps mal desservi par les transports en commun, mal approvisionné en eau (les derniers porteurs d’eau ont disparu dans les années 1920), Montmartre attire la bohême artistique heureuse d’y trouver, à l’aube du XXe siècle, des ateliers bon marché comme le Bateau-Lavoir, des cabarets comme le Chat Noir ou des cafés pour se retrouver (et se réchauffer !) Peintres, poètes, et Montmartrois créent avec malice une atmosphère chaleureuse, d’entraide et de solidarité, de convivialité dont sont empreintes toutes les ruelles du village.

Pour la petite histoire….

Martyrisé à Montmartre, saint Denis est le premier évêque de Paris. Envoyé par le Pape saint Clément pour évangéliser la Gaule, il aurait été martyrisé au IIe siècle. Bien que les versions divergent, confondant parfois plusieurs Denis, et que le détail des tortures qui lui furent infligés varient, toutes les sources s’accordent à dire qu’il aurait été décapité. Selon d’anciens récits, il aurait ensuite ramassé sa tête et aurait marché jusqu’à son lieu de sépulture, marquant ainsi l’emplacement de la future basilique St Denis, à quelques six kilomètres de là !

J’ai participé avec mon entreprise à plusieurs visites organisées par Marjorie (Montmartre, les passages couverts, l’Opéra Garnier, le musée de l’Orangerie…) et j’ai adoré la façon dont elle raconte les lieux, leur histoire ainsi que les anecdotes. Elle est même parvenue à me faire apprécier des oeuvres que je considérais sans intérêt en les replaçant dans le contexte de l’époque et de leur auteur ! Encore merci Marjorie et à bientôt pour de nouvelles visites. 

Christine S

Le 08/06/2021

vous nous avez guidé à travers les tombes illustres du cimetière de Montmartre. Notre groupe constitué de 25 personnes du 3ème et 4 ème âge a été ravi par la qualité de votre intervention et de votre adaptation au rythme des séniors. Bravo et merci

Dany C

Le 23/10/2017

Crédits photos : Efe Yağız Soysal et Photo by Jeff Frenette sur Unsplash – Place du Tertre avec l’aimable autorisation d’Aldo F. 

Programmes associés

Pigalle et les artistes

Vous apprécierez aussi…

Le quartier latin

Le quartier latin

Face à l’île de la Cité, la rive gauche de la Seine est depuis le XIIe siècle le quartier privilégié d’installation des étudiants. Sur les pentes de la Montagne Sainte Geneviève, s’installent les premiers collèges, ancêtres de nos résidences universitaires, et leurs lots d’étudiants. Visite guidée dans les ruelles préservées des siècles passés, qui serpentent entre les écoles prestigieuses et les églises remarquables.

Les Buttes Chaumont et la Mouzaïa

Les Buttes Chaumont et la Mouzaïa

Inauguré à l’occasion de l’Exposition universelle de 1867, le parc des Buttes-Chaumont est l’un des plus curieux et des plus pittoresques à Paris. Cascades, grottes et fabriques rythme le parcours et le promeneur jouit d’un panorama exceptionnel sur Paris. Puis, les villas de la Mouzaia, havres de paix perdus dans la verdure, invitent à poursuivre la flânerie dans ce quartier au charme désuet de la fin du XIXe siècle.

Les Batignolles

Les Batignolles

Promenade dans les rues d’un quartier qui achève sa mue.. Village au début du XIXe siècle, il fut au coeur de deux révolutions majeures du siècle : le chemin de fer et l’Impressionnisme… Quartier aux multiples facettes, riche de sa diversité et de son dynamisme, il a été choisi pour l’installation de la nouvelle Cité Judiciaire et du Parc Martin Luther King, poumon de l’éco-quartier nouvellement sorti de terre..