L’Hôtel de la Marine

Visite

1h30

De 2 à 20 personnes

Comme un décor de théâtre sur l’une des places les plus célèbres de Paris, l’Hôtel de la Marine est l’un des rares édifices de l’ancienne administration royale ouvert au public. La petite histoire se mêle à la grande dans ces espaces entièrement restaurés ; les salles d’apparat et les anciens appartements privés dévoilent le faste et la grandeur de la monarchie.

Visite guidée de cet édifice aménagé comme si ses occupants venaient de le quitter.

Du Garde-Meuble royal au Ministère de la Marine

En 1748, un concours est lancé pour créer dans la capitale une place royale où installer la statue de Louis XV commandée par la Ville de Paris au sculpteur Edme Bouchardon. Parmi les 150 projets, aucun ne satisfait le roi qui choisit un vaste espace libre, le site de la Fondrière, à l’emplacement de l’actuelle place de la Concorde. L’architecte Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du roi, réalise une synthèse des projets précédents et édifie deux palais sur le côté nord de la place de manière à préserver, sur les autres côtés, la vue sur la Seine et sur les jardins des Tuileries ou des Champs-Elysées. Sans affectation initiale, le palais le plus à l’est est attribué au Garde-Meuble royal. Le terme est aujourd’hui devenu trompeur car il abritait en fait le mobilier, les tapis, les tapisseries, luminaires et objets décoratifs les plus précieux des demeures royales qui y étaient soigneusement entretenus et restaurés. On y trouve en effet des magasins pour le stockage, des ateliers, des bureaux et des salles d’exposition. L’intendant du Garde-Meuble, Pierre-Elisabeth de Fontanieu, s’installe également dans l’édifice et y fait aménager ses appartements. Son successeur Marc-Antoine Thierry de Ville-d’Avray procède à de nombreuses modifications du bâtiment comme de ses décors. Surtout, il accueille lors de la Révolution son cousin secrétaire d’Etat à la Marine, forcé de quitter Versailles. Le ministère de la Marine se développe ensuite considérablement jusqu’à occuper tout le bâtiment.

Une architecture d’exception

Faisant partie d’un programme urbain permettant de mettre en scène le pouvoir royal, l’Hôtel de la Marine est un lieu extrêmement riche, à l’égal des plus grandes résidences royales. Les artistes et artisans qui y ont œuvré sont pour une large part ceux-là mêmes qui travaillaient sur les chantiers des bâtiments du roi : il conserve donc d’importants décors et objets des XVIIIe et XIXe siècles. Administration royale, le Garde-Meuble est aussi l’illustration du prestige royal tant dans les parties ouvertes au public que dans les appartements privés, l’intendant recevant beaucoup. La somptuosité des décors choisis par Fontanieu, modernisés par Ville-d’Avray et surtout incroyablement préservés par la Marine pendant des décennies forcent l’admiration. Les pièces d’apparat toutefois, qui étaient à l’origine les salles d’exposition des pièces les plus précieuses du Garde-Meuble ont été fortement remaniées au XIXe siècle par l’état-major de la Marine pour en faire de somptueux salons de réception.

La récente restauration met en valeur cette architecture exceptionnelle et ces décors tout en prenant soin d’y associer les nombreux domaines d’excellence qui participent, depuis le XVIIIe s., au rayonnement de la France. Arts décoratifs, arts de la table ou art de recevoir sont aujourd’hui mis à l’honneur pour redonner vie à cet édifice d’exception.

Pour la petite histoire….

Dans les nuits du 11 au 17 septembre 1792, est commis au Garde-Meuble le cambriolage le plus important de l’histoire de France. Une bande de malfrats s’introduit par la loggia dans le salon où sont exposés les joyaux de la Couronne et, plusieurs nuits durant, pille le trésor amassé par les rois de France. Une poignée de malandrins est arrêtée, la plupart des pièces retrouvées, mais des questions se posent toujours quant aux commanditaires de ce vol, aucune des serrures des armoires n’ayant été forcées… Le trou pratiqué dans le volet par les voleurs pour s’introduire dans la place a été religieusement préservé et est toujours visible aujourd’hui !

J’ai participé avec mon entreprise à plusieurs visites organisées par Marjorie (Montmartre, les passages couverts, l’Opéra Garnier, le musée de l’Orangerie…) et j’ai adoré la façon dont elle raconte les lieux, leur histoire ainsi que les anecdotes. Elle est même parvenue à me faire apprécier des oeuvres que je considérais sans intérêt en les replaçant dans le contexte de l’époque et de leur auteur ! Encore merci Marjorie et à bientôt pour de nouvelles visites.

Christine S

Le 08/06/2021

Un programme artistique , culturel et historique de très grande qualité. Marjorie a le don de transmettre son enthousiasme et de partager ses connaissances. En cette période de confinement nous ne pouvons que vous inciter à choisir un thème à découvrir ou à approfondir pour vous faire une idée par vous-même .Vous ne le regretterez pas .Merci Marjorie. Anny et Guy

GUY R de HOUILLES

Le 26/03/2021

Crédits photos : Les Bonnes Visites – CMN

Programmes associés

Conférence ‘Les Places Royales’

La bibliothèque de l’Arsenal

Vous apprécierez aussi…

Musée Marmottan – Monet

Musée Marmottan – Monet

Au détour du Jardin du Ranelagh, dans l’ancien pavillon de chasse du duc de Valmy, le riche amateur d’art Paul Marmottan créa un magnifique musée, relativement confidentiel, dont les collections se consacraient à l’Empire. Vous y découvrirez des œuvres prestigieuses de Caillebotte, Manet, Degas, Renoir ainsi qu’une belle collection d’œuvres de Berthe Morisot et surtout la plus grande collection au monde de toiles de Claude Monet.

Les Halles

Les Halles

Au cœur de la rive droite, le quartier des Halles n’a cessé de se transformer. Abritant le premier marché d’approvisionnement de la capitale, il est sans cesse agrandi pour répondre aux besoins croissants de la capitale et détermine tout l’espace environnant.
Cette visite vous invite à parcourir les ruelles avoisinantes à la découverte de cette expansion qui s’étend du XIIe siècle à nos jours alors que le quartier est l’objet de nouvelles attentions…

Les Buttes Chaumont et la Mouzaïa

Les Buttes Chaumont et la Mouzaïa

Inauguré à l’occasion de l’Exposition universelle de 1867, le parc des Buttes-Chaumont est l’un des plus curieux et des plus pittoresques à Paris. Cascades, grottes et fabriques rythme le parcours et le promeneur jouit d’un panorama exceptionnel sur Paris. Puis, les villas de la Mouzaia, havres de paix perdus dans la verdure, invitent à poursuivre la flânerie dans ce quartier au charme désuet de la fin du XIXe siècle.

La bibliothèque de l’Arsenal

La bibliothèque de l’Arsenal

La Bibliothèque de l’Arsenal doit son nom à sa situation au cœur de l’ancien Arsenal fondé par Louis XII et réaménagé au début du XVIIe pour Sully. C’est l’ancienne résidence des grands maîtres de l’artillerie. D’Argenson y a assemblé une immense collection composée de livres imprimés, manuscrits, estampes, cartes, monnaies et médailles. Elle conserve désormais près d’un million de livres imprimés, un fonds précieux de manuscrits ( le Psautier de Saint Louis), des archives inattendues comme celles de la Bastille, des estampes..