La cathédrale russe orthodoxe Alexandre Nevsky

Visite guidée

1h30

Jusqu'à 30 participants

Foyer de la culture russe de Paris, l’église est dédiée à saint Alexandre Nevsky, grand héros de la Russie et saint protecteur du Tsar Alexandre II. Celui-ci autorisa sa construction au milieu du XIXe siècle afin de pouvoir enfin accueillir dignement les fidèles russes toujours plus nombreux à Paris… Architecture, icones, fresques de la crypte nous font voyager dans la culture russe et la tradition orthodoxe le temps d’une visite.

Les Russes à Paris

Tel un pèlerinage, le voyage à Paris est, dès le XVIIIe siècle et le règne de Pierre le Grand, une tradition pour les Russes cultivés. Culture, vie mondaine, sciences, l’attrait est vif pour les jeunes Russes qui s’y installent toujours plus nombreux, si bien que le besoin d’un lieu de culte se fait de plus en plus pressant. Après une première église ambulante, les offices se tenaient dans un appartement bien trop exigu pour accueillir convenablement la communauté grandissante. Et, bien que la France et la Russie s’accordent sur la construction d’une nouvelle cathédrale, il faut attendre la fin des tensions et de la guerre de Crimée pour que le Tsar Alexandre II accepte la construction d’une église grâce à des fonds privés. Le Tsar lui-même pioche dans sa cassette personnelle une somme importante, bientôt suivi par Napoléon III qui, enthousiasmé par l’originalité et la beauté du projet, encourage une grande souscription publique à laquelle participent également catholiques et protestants.

Commencée en en 1859, l’église est consacrée en 1862 et reste le plus bel exemple de l’architecture byzantino-moscovite à Paris.

Splendeur du culte orthodoxe

La légende raconte qu’au Xe siècle, Vladimir, puissant prince de Kiev et initialement farouche défenseur des cultes païens, décida de se convertir à une religion monothéiste pour unifier son pays. Ne sachant quelle religion choisir, il se donne le temps de la réflexion et envoie ses ambassadeurs dans différentes régions pour apprécier sur place la valeur de chaque religion. Les ambassadeurs envoyés à Constantinople auraient été époustouflés par les offices au point de ne plus savoir s’ils étaient « au ciel ou sur terre ».

Le décor de l’édifice forme donc un tout avec son architecture, inspiré de l’architecture religieuse byzantine, notamment de Sainte-Sophie. Mosaïques, décors des coupoles, peintures murales, racontent la liturgie et l’histoire de l’Eglise russe. Dans la crypte, le décor peint à fresque transporte le fidèle au cœur des villes russes. Les deux iconostases, de l’église haute et de la crypte, les autels et leurs icônes, parfois enrichies de pierres précieuses, nous invitent à la découverte de cette religion riche et complexe.

Pour la petite histoire….

A l’intérieur de l’édifice, un étonnant monument a été élevé à la mémoire du Tsar Nicolas II. La famille impériale avait été arrêtée sur ordre du gouvernement provisoire quelques semaines après la révolution de février 1917 et l’abdication de Nicolas II. Le désordre ambiant et les déclarations contradictoires avaient laissé planer le doute quant au sort réservé aux membres de la famille impériale, faisant naître la légende de la survie d’Anastasia. Les corps des Romanov furent découverts en 1989 et 2007, et les analyses ADN ont enfin permis de lever le doute et d’identifier Anastasia, le Tsarévitch et l’ensemble des Romanov.

J’ai participé avec mon entreprise à plusieurs visites organisées par Marjorie (Montmartre, les passages couverts, l’Opéra Garnier, le musée de l’Orangerie…) et j’ai adoré la façon dont elle raconte les lieux, leur histoire ainsi que les anecdotes. Elle est même parvenue à me faire apprécier des oeuvres que je considérais sans intérêt en les replaçant dans le contexte de l’époque et de leur auteur ! Encore merci Marjorie et à bientôt pour de nouvelles visites.
Christine S

Le 08/06/2021

Le professionnalisme, les connaissances historiques et culturelles, la pédagogie de Marjorie ont rendu cette “visite” sur les Expositions Universelles hyper intéressante et enrichissante. Nous aurions pu continuer à l’écouter pendant des heures. Hâte de la retrouver pour les visites dans Paris.
Mélanie Dufond

Crédits photos : Les Bonnes Visites et Felixfelixphotos sur Pixabay

Programmes associés

Le Gros Caillou

La Chapelle Expiatoire

Vous apprécierez aussi…

La Terre tourne au Panthéon

La Terre tourne au Panthéon

Lorsqu’en 1790 se pose la question de déplacer le tombeau de Voltaire puis d’inhumer Mirabeau, l’église Ste-Geneviève fait rapidement consensus. Commencée sous Louis XV, elle n’a jamais été consacrée. Transformée, décorée, elle accueille dans sa crypte les Grands Hommes. Grâce à ses dimensions, elle fut également un lieu d’expérimentation pour les scientifiques du Second Empire…

Musée Marmottan – Monet

Musée Marmottan – Monet

Au détour du Jardin du Ranelagh, dans l’ancien pavillon de chasse du duc de Valmy, le riche amateur d’art Paul Marmottan créa un magnifique musée, relativement confidentiel, dont les collections se consacraient à l’Empire. Vous y découvrirez des œuvres prestigieuses de Caillebotte, Manet, Degas, Renoir ainsi qu’une belle collection d’œuvres de Berthe Morisot et surtout la plus grande collection au monde de toiles de Claude Monet.

Musée Rodin

Musée Rodin

Au cœur du 7e le musée Rodin occupe le magnifique hôtel particulier dans lequel Auguste Rodin et quelques autres membres de la bohême artistique du début du XXe avaient élu domicile. La visite guidée se poursuit parmi les bronzes exposés dans le cadre exceptionnel des grands jardins à la française qui entourent le musée.

Les Expositions Universelles

Les Expositions Universelles

De 1855 à 1937 les Expositions universelles qui se sont tenues à Paris ont façonné la capitale. Fêtes nationales et internationales, elles célèbrent les progrès de l’industrie et des techniques. Souvent mises au service de la propagande politique, elles préparent dans l’inconscient collectif l’idée de la Société des Nations.