Villa Savoye de Le Corbusier – Poissy

Promenade architecturale

Visite guidée

1h30

Par groupes de 25 personnes maximum

A 30 km de Paris, la Villa Savoye est le manifeste de l’architecture moderne signée Le Corbusier, artiste phare du XXe siècle. Construite entre 1929 et 1931, elle marque un tournant dans la carrière de l’architecte déjà célèbre : pour la première fois, il y met en œuvre la totalité de ses théories architecturales, révolutionnant la manière de construire comme celle d’habiter ! Classée du vivant même de l’artiste, cette demeure presque centenaire conserve intact son caractère d’avant-garde. Au cœur d’un parc verdoyant et dominant les boucles de la Seine, Le Corbusier, grâce à ses pilotis, ouvertures et toits-terrasses, entretient savamment la confusion entre espaces intérieurs et espaces extérieurs et vous convie à une véritable « promenade architecturale ».

Les Heures Claires

Située sur un vaste terrain, la Villa Savoye, baptisée « les Heures claires » par ses propriétaires marque la fin de la période dite « des villas blanches » de Le Corbusier. Les commanditaires, fortunés, étaient selon les mots de Le Corbusier, des « clients dépourvus d’idées préconçues : ni modernes, ni anciens ». Ils laissèrent à l’architecte un programme très libre, dans un espace dégagé et sans contrainte pour réaliser une villa de week-end.

Constituée d’un parallélépipède blanc soutenu par de fins pilotis et couverte de fenêtres en bandeau et surmonté de toits-terrasses, la villa Savoye répond aux critères d’une conception nouvelle de l’architecture plus qu’au mode de vie et aux besoins de ses occupants. Le Corbusier y met en œuvre les cinq points fondamentaux de l’architecture moderne qu’il a théorisé quelques années auparavant.

Utilisant une dalle de béton soutenue par des pilotis, les cloisons intérieures, devenues non-porteuses, ne sont plus nécessaires. Le Corbusier créée une architecture transparente, aux formes simplifiées où les lignes et la lumière guident le visiteur dans ses déplacements. L’harmonie y est créée par les mesures standards utilisées pour faciliter la production en série qui se développe avec l’avènement de l’industrie. La simplicité des matériaux permet au visiteur de se concentrer sur ce qui fait, pour les architectes « modernistes », la richesse d’un bâtiment : les volumes, la lumière.

Construire et émouvoir

Pour reprendre deux expressions de Le Corbusier, la Villa Savoye est à la fois une « machine à habiter » et une « machine à émouvoir ». La transparente recherchée à l’intérieur est également appliquée vers l’extérieur. La villa est perméable au milieu qui l’entoure ; elle est complètement connectée au parc, créant une fusion dedans/dehors. Chaque fenêtre, chaque passage, chaque terrasse offre un point de vue sur le jardin, détermine un paysage auquel l’ouverture sert de cadre.

La maison, occupée par les Allemands puis les Alliés pendant la deuxième Guerre mondiale, est fortement endommagée en 1958 quand la ville de Poissy exproprie les Savoye pour construire un lycée sur le terrain. Après avoir envisagé sa démolition, la villa est cédée à l’Etat en 1962, restaurée et classée du vivant même de Le Corbusier. Depuis 2016, la Villa Savoye est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour la petite histoire….

Avec la Villa Savoye, Le Corbusier réalise sa villa idéale. Il ignore d’ailleurs la plupart des demandes de la famille Savoye qui souhaitait une grande pièce de séjour au rez-de-chaussée, ou pouvoir agrandir la maison entre autres choses… La villa ne sera d’ailleurs que peu habitée car elle n’est adaptée ni au site et ni à son climat : très humide, elle est impossible à chauffer et les pièces ont une mauvaise isolation phonique.

J’ai participé avec mon entreprise à plusieurs visites organisées par Marjorie (Montmartre, les passages couverts, l’Opéra Garnier, le musée de l’Orangerie…) et j’ai adoré la façon dont elle raconte les lieux, leur histoire ainsi que les anecdotes. Elle est même parvenue à me faire apprécier des oeuvres que je considérais sans intérêt en les replaçant dans le contexte de l’époque et de leur auteur ! Encore merci Marjorie et à bientôt pour de nouvelles visites.

Christine S

Le 08/06/2021

Un programme artistique , culturel et historique de très grande qualité. Marjorie a le don de transmettre son enthousiasme et de partager ses connaissances. En cette période de confinement nous ne pouvons que vous inciter à choisir un thème à découvrir ou à approfondir pour vous faire une idée par vous-même .Vous ne le regretterez pas .Merci Marjorie.

GUY R de HOUILLES

Le 26/03/2021

Crédits photos : Villa Savoye © Jean-Christophe Ballot Centre des monuments nationaux

Programmes associés

Auvers sur Oise

Vous apprécierez aussi…

Musée Marmottan – Monet

Musée Marmottan – Monet

Au détour du Jardin du Ranelagh, dans l’ancien pavillon de chasse du duc de Valmy, le riche amateur d’art Paul Marmottan créa un magnifique musée, relativement confidentiel, dont les collections se consacraient à l’Empire. Vous y découvrirez des œuvres prestigieuses de Caillebotte, Manet, Degas, Renoir ainsi qu’une belle collection d’œuvres de Berthe Morisot et surtout la plus grande collection au monde de toiles de Claude Monet.

Les Halles

Les Halles

Au cœur de la rive droite, le quartier des Halles n’a cessé de se transformer. Abritant le premier marché d’approvisionnement de la capitale, il est sans cesse agrandi pour répondre aux besoins croissants de la capitale et détermine tout l’espace environnant.
Cette visite vous invite à parcourir les ruelles avoisinantes à la découverte de cette expansion qui s’étend du XIIe siècle à nos jours alors que le quartier est l’objet de nouvelles attentions…

Musée Rodin

Musée Rodin

Au cœur du 7e le musée Rodin occupe le magnifique hôtel particulier dans lequel Auguste Rodin et quelques autres membres de la bohême artistique du début du XXe avaient élu domicile. La visite guidée se poursuit parmi les bronzes exposés dans le cadre exceptionnel des grands jardins à la française qui entourent le musée.