Les Grands Magasins

Cathédrales du commerce parisien.

Conférence en visio ou en salle

De 1h à 1h30

Jusqu'à 100 participants

Alors que la concurrence de la vente en ligne se fait de plus en plus forte, les Grands Magasins sont, à l’image de la Samaritaine, obligés de se réinventer. Retour aux sources du commerce pour comprendre lors d’une conférence les raisons et les enjeux du développement des Grands Magasins et les bouleversements sociaux qu’ils nous ont apportés.

La naissance des Grands Magasins.

Sous l’Ancien Régime l’organisation en corporations est la règle, commerce et fabrication vont donc de pair. Ce monopole des artisans les protège de la concurrence tout en garantissant au client une production de qualité à prix modéré. Mais cette sécurité est mise à mal par la Révolution et l’effondrement du commerce qu’elle entraine. La loi Le Chapelier, en 1791, déclare la liberté de commerce sans restriction. La fin des corporations, la nouvelle liberté d’entreprendre s’accompagnent d’une autre révolution : la révolution industrielle qui, par les chemins de fer, draine vers Paris populations et produits… Toutes les conditions sont donc réunies pour une révolution commerciale qui transforme bientôt les boutiques en gigantesques bazars, prêts à accueillir le plus grand nombre…

Les boutiques se regroupent tout d’abord au sein des tout nouveaux passages couverts issus de la spéculation foncière post-révolutionnaire. Premiers lieux de promenade abritée à Paris, propres et attrayants, dans une ville sale et à la circulation mal aisée, leurs petites dimensions ne leur permettent toutefois pas de gros stocks.  Ils sont rapidement dépassés par les Magasins de Nouveautés ayant pignon sur rue.. Regroupant plusieurs comptoirs ou « magasins », ils diversifient leurs marchandises qu’ils renouvellent à chaque saison, affichent leurs prix et réduisent leurs marges…

Les Grands Magasins sont nés, aboutissement de cette technique de vente avec une faible marge mais en grandes quantités. En quelques années, de nombreuses stratégies sont mises en place pour attirer toujours plus de clientes dans ces « cathédrales du commerce parisien ».

Les avancées sociales des Grands Magasins
Mais si les Grands Magasins évoquent pour nous aujourd’hui l’entrée dans l’aire moderne des techniques commerciales ou encore des architectures éblouissantes dont les verrières monumentales ou les escaliers à couper le souffle (au sens propre comme au figuré..), les Grands Magasins sont surtout à l’origine des plus importantes avancées sociales du XIXe siècle.
Souvent partis de rien : vendeurs d’allumettes, simples calicots ou marchands « au parapluie », les fondateurs de ces empires eurent les premiers le souci de leurs employés. Pouponnières, centres d’apprentissage, logements, hôpitaux et même retraites sont autant d’avancées sociales dont on oublie souvent l’origine tant l’opinion publique s’est focalisée sur la disparition des petits commerces.. Elles en sont pourtant les réalisations les plus pérennes.
Certaines ont malgré tout disparu avec le temps. Qui se souvient que le richissime collectionneur Ernest Cognacq créa à la Samaritaine une organisation de crédit pour ses employés ? Ou encore que Xavier Ruel, au Bazar de l’Hôtel de Ville, mit en place des allocations familiales et un service pour aider les familles dans leurs démarches administratives…

Pour la petite histoire….

Au Bon Marché, Aristide Boucicaut révolutionne la vente. Un jour de janvier 1873 alors qu’il arpente son magasin désert après les étrennes ( les cadeaux de Noël se faisaient le 1er janvier à cette époque..) et se désespère, il regarde par la fenêtre la neige recouvrir la ville d’un blanc manteau. L’idée est née ! Il crée les expositions de Blanc : le linge de maison, avec des mises en scènes fabuleuses, est vendu avec de fortes « réclames ».. Une tradition qui continue chaque année..

En cette période difficile, les conférences des Bonnes Visites (sur Zoom) apportent un dépaysement extraordinaire dans le monde de la culture. J’en ai suivi beaucoup et continuerai de le faire !

Dominique MAZEL

Février 2021

J’apprécie les visioconférences qui ne font pas concurrence à la visite guidée classique et sont un complément à la visite sur place bien appréciable lorsque l’on habite loin du lieu de visite ou bien lorsque l’on a des difficultés à se déplacer. Marjorie, conférencière sympathique, prépare soigneusement ses sujets qui sont très fouillés, illustrés par des images et répond facilement aux questions posées. Ses visioconférences sont très intéressantes. Je recommande.

Anne K

avril 2021

Programmes associés

Musée Cognacq Jay

Les Passages couverts

Vous apprécierez aussi…

Les Halles

Les Halles

Au cœur de la rive droite, le quartier des Halles n’a cessé de se transformer. Abritant le premier marché d’approvisionnement de la capitale, il est sans cesse agrandi pour répondre aux besoins croissants de la capitale et détermine tout l’espace environnant.
Cette visite vous invite à parcourir les ruelles avoisinantes à la découverte de cette expansion qui s’étend du XIIe siècle à nos jours alors que le quartier est l’objet de nouvelles attentions…

La Terre tourne au Panthéon

La Terre tourne au Panthéon

Lorsqu’en 1790 se pose la question de déplacer le tombeau de Voltaire puis d’inhumer Mirabeau, l’église Ste-Geneviève fait rapidement consensus. Commencée sous Louis XV, elle n’a jamais été consacrée. Transformée, décorée, elle accueille dans sa crypte les Grands Hommes. Grâce à ses dimensions, elle fut également un lieu d’expérimentation pour les scientifiques du Second Empire…

Les Expositions Universelles

Les Expositions Universelles

De 1855 à 1937 les Expositions universelles qui se sont tenues à Paris ont façonné la capitale. Fêtes nationales et internationales, elles célèbrent les progrès de l’industrie et des techniques. Souvent mises au service de la propagande politique, elles préparent dans l’inconscient collectif l’idée de la Société des Nations.