Les Grands Magasins

Cathédrales du commerce parisien.

Conférence en visio ou en salle

De 1h à 1h30

Jusqu'à 100 participants

Alors que la concurrence de la vente en ligne se fait de plus en plus forte, les Grands Magasins sont, à l’image de la Samaritaine, obligés de se réinventer. Retour aux sources du commerce pour comprendre lors d’une conférence les raisons et les enjeux du développement des Grands Magasins et les bouleversements sociaux qu’ils nous ont apportés.

La naissance des Grands Magasins.

Sous l’Ancien Régime l’organisation en corporations est la règle, commerce et fabrication vont donc de pair. Ce monopole des artisans les protège de la concurrence tout en garantissant au client une production de qualité à prix modéré. Mais cette sécurité est mise à mal par la Révolution et l’effondrement du commerce qu’elle entraine. La loi Le Chapelier, en 1791, déclare la liberté de commerce sans restriction. La fin des corporations, la nouvelle liberté d’entreprendre s’accompagnent d’une autre révolution : la révolution industrielle qui, par les chemins de fer, draine vers Paris populations et produits… Toutes les conditions sont donc réunies pour une révolution commerciale qui transforme bientôt les boutiques en gigantesques bazars, prêts à accueillir le plus grand nombre…

Les boutiques se regroupent tout d’abord au sein des tout nouveaux passages couverts issus de la spéculation foncière post-révolutionnaire. Premiers lieux de promenade abritée à Paris, propres et attrayants, dans une ville sale et à la circulation mal aisée, leurs petites dimensions ne leur permettent toutefois pas de gros stocks.  Ils sont rapidement dépassés par les Magasins de Nouveautés ayant pignon sur rue.. Regroupant plusieurs comptoirs ou « magasins », ils diversifient leurs marchandises qu’ils renouvellent à chaque saison, affichent leurs prix et réduisent leurs marges…

Les Grands Magasins sont nés, aboutissement de cette technique de vente avec une faible marge mais en grandes quantités. En quelques années, de nombreuses stratégies sont mises en place pour attirer toujours plus de clientes dans ces « cathédrales du commerce parisien ».

Les avancées sociales des Grands Magasins
Mais si les Grands Magasins évoquent pour nous aujourd’hui l’entrée dans l’aire moderne des techniques commerciales ou encore des architectures éblouissantes dont les verrières monumentales ou les escaliers à couper le souffle (au sens propre comme au figuré..), les Grands Magasins sont surtout à l’origine des plus importantes avancées sociales du XIXe siècle.
Souvent partis de rien : vendeurs d’allumettes, simples calicots ou marchands « au parapluie », les fondateurs de ces empires eurent les premiers le souci de leurs employés. Pouponnières, centres d’apprentissage, logements, hôpitaux et même retraites sont autant d’avancées sociales dont on oublie souvent l’origine tant l’opinion publique s’est focalisée sur la disparition des petits commerces.. Elles en sont pourtant les réalisations les plus pérennes.
Certaines ont malgré tout disparu avec le temps. Qui se souvient que le richissime collectionneur Ernest Cognacq créa à la Samaritaine une organisation de crédit pour ses employés ? Ou encore que Xavier Ruel, au Bazar de l’Hôtel de Ville, mit en place des allocations familiales et un service pour aider les familles dans leurs démarches administratives…

Pour la petite histoire….

Au Bon Marché, Aristide Boucicaut révolutionne la vente. Un jour de janvier 1873 alors qu’il arpente son magasin désert après les étrennes ( les cadeaux de Noël se faisaient le 1er janvier à cette époque..) et se désespère, il regarde par la fenêtre la neige recouvrir la ville d’un blanc manteau. L’idée est née ! Il crée les expositions de Blanc : le linge de maison, avec des mises en scènes fabuleuses, est vendu avec de fortes « réclames ».. Une tradition qui continue chaque année..

Habituée des conférences des Bonnes Visites à Paris, c’est avec beaucoup de plaisir, qu’en cette période un peu difficile, j’ai suivi toutes les visioconférences proposées. Elles sont très variées et enrichissantes grâce aux excellentes explications de Marjorie qui est passionnée par les divers thèmes qu’elle nous propose… Je pense qu’elles pourront être présentées à l’avenir car cela permet aux personnes éloignées de la région parisienne, fragiles ou malades de partager d’excellents moments. Merci à Marjorie.

Nicole A de Colombes

Le 04/06/2020

Connaissant Marjorie grâce à ses passionnantes conférences parisiennes, nous avons tenté une visio-conférence. Essayer c’est l’adopter !!! Marjorie nous captive dès le départ et, en toute simplicité pendant toute la séance, elle nous fait profiter de son savoir ( et il est grand).

Martine L

Le 06/06/2020

Programmes associés

Musée Cognacq Jay

Les Passages couverts

Vous apprécierez aussi…

Les Halles

Les Halles

Au cœur de la rive droite, le quartier des Halles n’a cessé de se transformer. Abritant le premier marché d’approvisionnement de la capitale, il est sans cesse agrandi pour répondre aux besoins croissants de la capitale et détermine tout l’espace environnant.
Cette visite vous invite à parcourir les ruelles avoisinantes à la découverte de cette expansion qui s’étend du XIIe siècle à nos jours alors que le quartier est l’objet de nouvelles attentions…

Les Expositions Universelles

Les Expositions Universelles

De 1855 à 1937 les Expositions universelles qui se sont tenues à Paris ont façonné la capitale. Fêtes nationales et internationales, elles célèbrent les progrès de l’industrie et des techniques. Souvent mises au service de la propagande politique, elles préparent dans l’inconscient collectif l’idée de la Société des Nations.

Les Batignolles

Les Batignolles

Promenade dans les rues d’un quartier qui achève sa mue.. Village au début du XIXe siècle, il fut au coeur de deux révolutions majeures du siècle : le chemin de fer et l’Impressionnisme… Quartier aux multiples facettes, riche de sa diversité et de son dynamisme, il a été choisi pour l’installation de la nouvelle Cité Judiciaire et du Parc Martin Luther King, poumon de l’éco-quartier nouvellement sorti de terre..

Les enceintes de Paris

Les enceintes de Paris

Sept enceintes, appelées aussi “murs” de Paris, ont successivement été construites pour englober et protéger la capitale. Absorbant tantôt la campagne environnante, tantôt des communes entières, elles façonnent la ville et lui donnent la forme que nous lui connaissons aujourd’hui.
Si elles ont profondément marqué le tissu urbain, elles ont également laissé quelques traces sur le plan architectural. Cette visioconférence sera l’occasion d’une chasse au(x) trésor(s) pour en redécouvrir les traces et les vestiges.

Hôtel de Lauzun

Hôtel de Lauzun

Le duc de Lauzun n’a été propriétaire de l’hôtel que de 1682 à 1685, mais c’est son nom que la postérité a retenu. La Bruyère disait de lui « sa vie est un roman auquel il ne manque que le vraisemblable »..
Cadet de Gascogne il devint colonel des dragons (une charge créée pour lui), capitaine des gardes du corps, commandant d’armée, gouverneur du Berry.. Une ascension fulgurante permise par sa position de favori de Louis XIV. Il est célèbre pour avoir voulu épouser la Grande Mademoiselle, cousine du roi et plus beau parti de France. Mais le roi refuse le mariage sous la pression de l’Europe toute entière. Pire, ses déboires lui vaudront de passer 9 ans à Pignerol aux côtés de Fouquet et du masque de fer…